Publié dans Musique

Molécule, une musique en pôle position

Romain Delahaye, alias Molécule, a enregistré son dernier album électro parmi les étendues glacées du Groenland.

https://img.lemde.fr/2018/02/19/0/0/1654/1104/534/0/60/0/3f1ca3e_2306-1bejpk9.44wt.jpg

Conjuguer musique électronique et exploration, home studio et aventure, c’est le parti pris du musicien Romain Delahaye, plus connu sous le nom de scène de Molécule. Si, au milieu des années 2000, ce Parisien d’origine bretonne a d’abord enregistré quelques disques croisant dub et hip-hop, il s’est vite défini selon des principes de travail digne d’un dogme de Lars von Trier : partir réaliser in situ un album imprégné des sons d’un environnement extrême, dont il ne retouche rien à son retour.

« Une façon de me pousser dans mes retranchements, de cristalliser un instantané de vie », analyse-t-il. Ainsi, en 2015, il publiait 60° 43’ Nord, entièrement enregistré sur un chalutier en haute mer. Ces jours-ci sort –22.7°C, album frissonnant et habité, réalisé dans un village perdu du Groenland. « Après avoir vécu une expérience dans un bateau saturé de bruits, j’ai voulu travailler sur le silence », explique cet admirateur de John Cage à qui l’on doit le fameux morceau 4’33’’.

Suite de l’article par là…

Publicités