Publié dans Faits divers, Justice

Charles Manson, le tueur psychopathe américain, est mort

Dernière photo de Charles Manson prise en août 2017
Dernière photo de Charles Manson prise en août 2017 © Reuters / Handout

Le gourou américain, leader de la secte Manson family – auteure de sept assassinats en 1969 dont celui de l’actrice Sharon Tate – est mort à l’âge de 83 ans, annonce ce lundi l’administration pénitentiaire californienne.

C’est une figure majeure de l’histoire criminelle des État-Unis qui disparaît. L’annonce provient d’un communiqué de l’administration pénitentiaire californienne : « Le prisonnier Charles Manson, 83 ans, est mort de causes naturelles à 20h13 dimanche 19 novembre à l’hôpital du comté de Kern ». Retour sur l’affaire qui fit trembler les stars de Hollywood à la fin des années soixante.

L’article complet par ici…

Publicités
Publié dans Justice

Arrangements « inacceptables » pour assurer la sécurité d’une cimenterie en Syrie

C’est certainement pour péréniser ses surplus de quotas de carbone que Lafarge revend sur le marché

Lafarge 02 03 2017
La cimenterie Lafarge dans le nord de la Syrie, près de la frontière turque. (DANIEL RIFFET / PHOTONONSTOP / AFP)

Le géant suisse des matériaux de construction LafargeHolcim fait amende honorable. Il a admis, jeudi 2 mars, avoir conclu des arrangements « inacceptables » pour assurer la sécurité d’une cimenterie en Syrie, déchirée par la guerre, en 2013 et 2014. Le groupe reconnaît que la filiale locale, qui appartenait alors au français Lafarge, « a remis des fonds à des tierces parties afin de trouver des arrangements avec un certain nombre de ces groupes armés, dont des tiers visés par des sanctions », sans pouvoir établir les destinataires finaux. Selon Le Monde, qui avait révélé l’affaire, ces arrangements ont profité à l’organisation Etat islamique.

Une plainte de Bercy

Situé dans le nord du pays, cette cimenterie est un investissement phare du groupe dans la région. Lafarge, qui a depuis fusionné avec le Suisse Holcim, l’a rachetée en 2007 et l’a mise en route en 2011, avec une capacité de production de 2,6 millions de tonnes de ciment par an. Elle a fonctionné ainsi pendant trois ans, puisque le groupe français n’a quitté la Syrie qu’en septembre 2014, soit trois ans après le début de la guerre civile et l’émergence dans le pays du groupe EI.

Le géant français du ciment fait l’objet d’une enquête à Paris sur ces activités, alors qu’une série d’interdictions avaient été édictées par l’Union européenne, notamment l’interdiction de toute relation avec « les organisations terroristes présentes en Syrie ». Il est visé par une plainte de Bercy et de plusieurs ONG.

Source

 

Publié dans Justice, Non classé

Fraude fiscale de masse: aucune peine de prison, il vole du riz et des pâtes car il a faim, 2 mois de prison ferme!

C’est la justice en France, et c’est cela qui va mener à un soulèvement des français! Pour les emprunts toxiques, les banques ont été reconnues coupables d’avoir proposé des prêts illégaux, nos politiques ont fait passer une loi pour les protéger de toute attaque devant des tribunaux. Pour les fraudes massives dans des paradis fiscaux, aucune condamnation, rien, nada, et pourtant il s’agit de dizaines de millions d’euros, et pourtant les noms sont connus depuis longtemps. Nos politiques peuvent cumuler autant de mandats qu’ils le souhaitent même si la constitution l’interdit, ils peuvent tout se permettre ils ne finiront jamais en prison, et même avec un casier judiciaire chargé, ils peuvent continuer à nous diriger et à bénéficier de salaires et de retraites faramineuses. Par contre quant un SDF de 18 ans poussé par la faim pénètre dans une maison pour y voler des pâtes et du riz, même pas pour des bijoux ou des valeurs, il se prend 2 mois de prison ferme. Il y a encore une justice en France???

les-miserables

Un jeune homme SDF de 18 ans, qui s’était introduit dans une maison de Figeac (Lot) pour y voler du riz et des pâtes « par nécessité », a été condamné à 2 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cahors. Son avocate parle d’un nouveau chapitre des « Misérables ».

 

Le tribunal correctionnel de Cahors a condamné jeudi à 2 mois de prison ferme un jeune homme de 18 ans et demi poursuivi pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines dans une maison de Figeac dans laquelle il s’était introduit, a indiqué son avocate.

Le jeune homme, qui vivait dans la rue et dormait sous une tente, a indiqué au tribunal que ce jour de février 2016 il « avait faim » et a indiqué aux magistrats qu’il avait commis ce vol « par nécessité », ne volant rien d’autre. La victime n’avait pas porté plainte, le carreau cassé étant remboursé par les assurances et le voleur n’ayant pas faire d’autres dégâts dans la maison.

Le jeune homme comparaissait par visioconférence depuis la prison de Lyon où il purge une peine pour d’autres faits.

Pour ce vol avec effraction, le procureur avait réclamé 5 mois de prison ferme. L’avocate du prévenu, Maître Adeline Nesliat-Delhaye avait demandé la relaxe. « J’ai rappelé la jurisprudence en matière d’état de nécessité, a-t-elle indiqué à France 3 Midi-Pyrénées. J’ai fait référence à un nouveau chapitre des « Misérables » de Victor Hugo, où Jean Valjean est condamné à 20 ans de bagne pour avoir volé un pain. En 2016, ce n’est pas le bagne mais cela reste révoltant »

Mais le tribunal de Cahors ne l’a pas suivi. Il a condamné le jeune homme à deux mois de prison ferme. Le condamné, selon son avocate, devrait faire appel.

Source

Publié dans Justice

Si vous êtes harcelé par un huissier ou un cabinet de recouvrement, envoyez leur cette lettre.

Un organisme, une banque, une maison de crédit, un opérateur, une assurance ou autre, estime que vous leur devez de l’argent. Vous n’êtes pas d’accord et vous contestez.
https://i1.wp.com/www.etudehuissier21.fr/wp-content/uploads/2013/04/huissier.jpg
Votre créancier mandate un cabinet de recouvrement. Et le harcèlement commence. Appels téléphoniques et correspondances quotidiennes avec menaces, chantage et intimidation.
Ils vont demander votre condamnation au tribunal, ils vont venir saisir vos meubles en votre absence, ils vont bloquer vos comptes, ponctionner votre salaire et même s’en prendre à votre entourage, parents, enfants, etc.
Cet enfer est une réalité pour des millions de nos concitoyens. Pourtant, il y a plusieurs choses qu’il faut savoir. D’abord, ces démarches sont illégales.
Si vous devez réellement de l’argent, votre créancier n’a qu’une possibilité : mandater un huissier pour qu’il fasse valider la créance auprès du tribunal d’instance. Le cas échéant, il obtient une ordonnance portant injonction de payer. Ensuite, il vous présente ce document. Vous avez un mois pour faire opposition. Ce que vous faites. Puis le juge vous convoque et vous pourrez lui exposer vos arguments.
Pour obtenir une telle ordonnance, l’huissier doit avoir un dossier en béton, sans vice de forme. En réalité, il est très rare qu’un créancier puisse fournir un tel dossier.
Comme il est sûr de se faire débouter par le juge, alors il utilise des moyens illégaux comme ceux que je viens d’exposer.
Si vous êtes la cible d’un de ces organismes, je vous conseille de lui faire adresser la lettre suivante en recommandé avec accusé de réception.
Messieurs,
 
Vous m’avez prévenu que l’organisme XXX vous a mandaté pour recouvrir une certaine créance.
Cette somme étant l’objet d’une contestation de ma part, j’use de mon droit de demander l’arbitrage de l’autorité judiciaire.
Il appartient donc à cet organisme de solliciter le juge d’instance aux fins d’obtenir une « ordonnance portant injonction de payer ».
Le cas échéant, dès que celle-ci me sera signifiée par voie d’huissier, et en fonction des éléments présentés, je me réserve le droit, soit de payer, soit d’y faire opposition dans le délai d’un mois.
Le juge d’instance ou de proximité me convoquera en audience et je pourrais alors lui exposer mon point de vue, documents à l’appui.
Le juge pourra alors valablement trancher sur la validité de ladite créance ou non.
Il n’y a pas d’autres procédures. Je vous demande donc expressément de cesser vos relances et d’informer l’organisme qui vous a mandaté de ma position.
A partir de la date de réception de cette lettre, toutes relances de votre part, tant par courrier que par téléphone, seront considérées comme du harcèlement et de l’intimidation. Je n’hésiterai pas à porter plainte pour ce motif, ce qui hypothèquera sérieusement vos chances d’obtenir la validation de la dette par les voies judiciaires.
 
Je vous prie de croire, messieurs, en l’expression de mes sentiments respectueux.
Publié dans Justice

Travail illégal: Bouygues voit sa défense taillée en pièces

Le site de l'EPR de Flamanville
Le site de l’EPR de Flamanville

Quatre jours de procès à Cherbourg ont permis d’établir dans le détail la responsabilité directe du groupe de BTP dans l’emploi illégal de près de 500 travailleurs polonais et roumains sur le chantier de l’EPR de Flamanville. Un système sophistiqué de fraude a été démonté. La peine requise se limite à une amende de 150 000 euros quand les pertes pour l’Urssaf et les impôts s’élèvent à plus de 22 millions d’euros.

Lire la suite…