Publié dans Jeu

Jouez à un “serious game” dont vous êtes le héros plus ou moins crapuleux

Dans “Le Bon, la Brute et le Comptable”, vous incarnez la directrice de cabinet d’une maire qui doit faire face à la tentation de la corruption. A vous de jouer et de voir où vous placez votre éthique.

Quand on est directrice de cabinet du maire d’une grande ville, faut-il embaucher son mari comme assistante ? Comment plaire aux amis du maire sans pour autant déplaire à la justice ? Comment débusquer un cartel d’industriels véreux ? Comment avoir une éthique politique ? Le tout sans se faire virer et finir à l’entretien des jardins de la ville ?

Dans « Le Bon, la Brute et le Comptable », un jeu réalisé par l’agence de journalisme de données Journalism++, vous êtes cet animal politique qui doit slalomer habilement entre risques politiques et déontologie, et vous avez des choix à faire. Appels d’offres, propositions juteuses et légalement contestables, viles tentations… A chaque étape du jeu, votre assistante est là, avec ses petits mémos très didactiques, pour vous rappeler ce que dit la loi et ce que vous risquez.

Ce serious game, dont on sort bien plus savant, nous permet de réaliser que « la corruption en Europe est un problème systémique ». Parce que même en voulant faire au mieux, on est parfois coincé par des mécanismes plus grands que soi. Et on doit avouer que la mention « tous les exemples du jeu sont tirés de faits réels » fait un peu froid dans le dos.

D’ailleurs, lors de notre partie, on a tenté le « zéro corruption » et on s’est fait débarquer au bout de quatre ans, sans avoir gagné un kopek. Puis on est resté quelques années supplémentaires en acceptant quelques entorses peu reluisantes, qui nous rongent encore de honte. « Après chaque étape, il existe une probabilité d’un dixième de la valeur du risque de déclencher un game over. Par exemple, si le risque légal est de 9, alors l’utilisateur a 9 chances sur 10 de se retrouver mis en examen au tour suivant », précise le règlement. Vous êtes prévenus… A vous de faire mieux !

Source

Publicités