Publié dans Cinéma

Folles de joie

Nouvelle virtuosité italienne.

La Villa Biondi, sorte d’asile avec une certaine liberté de mouvement: Béatrice se comporte comme la directrice alors qu’elle est patiente. L’arrivée de Donatella, jeune fille meurtrie par la vie frappe cette mythomane. Un film comme un manifeste à la joie et au bonheur simple.Un duo de personnage Béatrice et une affabulatrice extravertie, Donatella est dépressive et discrète à l’extrême.

La Corneille vous le conseille…

Ch’tite idée:

Publicités