Publié dans Politique, Société

Breitbart, la machine de propagande de Trump, arrive en France

Steve Bannon

Breitbart, le média d’actualité américain anti-immigration, anti-Union Européenne, anti-establishment américain qui a soutenu Donald Trump lors de la campagne pour la présidence américaine, arrive bientôt en France. Sa mission : aider Marine Le Pen, la dirigeante du Front National, à devenir président. Le Front National s’en réjouit.

On considère que Breitbart News, qui est populaire auprès des suprémacistes blancs, a contribué à faire élire président Donald Trump. Ce dernier a d’ailleurs nommé le CEO du média, Steve Bannon (notre photo), qui a été son bras droit pendant la campagne, chef de la stratégie de sa future administration.

Steve Bannon

En septembre, sur la chaîne Fox News, Glenn Beck, le célèbre conservateur américain, a comparé Bannon à Joseph Goebbels, le ministre de la propagande d’Hitler.

Ben Shapiro, un ancien employé de Breitbart News, décrit Bannon de la façon suivante :

“C’est une personnalité méchante, vindicative” tristement célèbre pour agresser verbalement ses amis supposés et menacer ses ennemis. (…) Il tentera de détruire toute personne qui entravera ses ambitions infinies, et il utilisera toute personne plus grande que lui – Donald Trump , par exemple – pour parvenir à ses objectifs. Bannon sait que dans le “Game of Throne” (‘jeu pour le trône’), on gagne ou on meurt. Et il n’a certainement pas l’intention de mourir. Il tuera tout le monde avant”.

Une star montante

Mardi, Marion Maréchal Le Pen, la nièce de 26 ans de Marine Le Pen, qui est aussi une élue du Front National, a indiqué à l’AFP qu’elle serait heureuse de collaborer avec Breitbart au cas où il déciderait de lancer une version française. « Tous les médias alternatifs sont généralement une bonne chose. Donald Trump en est la preuve… Ils figurent parmi les outils utiles », a-t-elle dit lors d’une visite à Moscou.

Un retour de bons procédés, puisqu’en juillet, Bannon avait qualifié Maréchal Le Pen de « star montante » au cours d’une interview avec le site français RadioLondres.fr.

Breibart

Breitbart a aussi été lancé en Grande-Bretagne en 2013, dans la perspective du référendum posant  la question de l’adhésion du pays à l’Union Européenne, pour militer en faveur du brexit. À l’époque, ses dirigeants avaient déjà indiqué qu’ils envisageaient d’ouvrir un bureau à Paris, voire, démarrer une version française. A Londres, le média a publié une série de reportages sur les attaques terroristes islamiques, la crise des réfugiés et le brexit.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s