Publié dans Non classé

« Personne n’a le courage de dire à Hanouna que ce qu’il fait est immonde »

Dans sa chronique « L’instant M » sur France Inter ce lundi, le journaliste Bruno Donnet a dénoncé la « normalisation de l’humiliation » à la télévision.

Depuis qu’il a été engagé dans Touche pas à mon poste à la rentrée, Matthieu Delormeau est devenu le « souffre-douleur » de Cyril Hanouna et son équipe. Or, « humilier quelqu’un, le harceler au travail, c’est interdit par la loi », rappelle Bruno Donnet. Choqué par une séquence diffusée lundi dernier sur D8, le journaliste confie: « J’ai vu quelque chose qui, à ma connaissance, est sans précédent dans l’abjection à la télévision. »

Il fait référence à un gage de l’émission, à revoir ci-dessous. Une « scène avilissante ». Le 25 janvier, Cyril Hanouna a demandé à son invité du jour, Stéphane Rotenberg, de « vider un bol de nouilles dans le slip » de Matthieu Delormeau. Ce dernier a refusé, avant de baisser son froc, « dans tous les sens du terme » et « dans l’hilarité générale ».

Selon Bruno Donnet, la télévision devrait condamner ce genre de comportement, « abject et destructeur pour celui qui le subit ». Il ajoute: « À l’école, dans la cour de récréation, si un gosse se fait flanquer des nouilles dans le falzar par une bande d’affreux jojos, un adulte intervient. Dans l’émission d’Hanouna, les adultes se réunissent tous les matins pour se demander quelles nouvelles saloperies ils vont pouvoir faire faire subir à Delormeau le soir-même. »

« C’est consternant, confondant de méchanceté gratuite mais ça dit quand même quelque chose d’assez intéressant », indique le journaliste de France Inter en guise de conclusion. « Ça dit qu’à la télévision, l’audience vous protège de tout, y compris du devoir de ne pas dépasser les bornes. Hanouna est un énorme pourvoyeur d’audience pour D8, donc personne n’a le courage de lui dire que ce qu’il fait avec Delormeau est immonde. »

Source

Publicités