Publié dans Economie

La Fnac et Darty trouvent un accord sur leur rapprochement

La Fnac a complété son offre avec un ajout de liquidités. ©Le Figaro

Le géant français de la distribution de produits culturels a consenti à revoir son offre à la hausse en complétant son offre avec un apport de liquidités, en plus de l’échange de titres, pour acquérir les magasins d’électroménager.

Les relations semblent s’apaiser. La Fnac et Darty sont parvenus à trouver un accord sur les modalités de leur futur rapprochement, après que la Fnac a consenti a amélioré son offre, ont annoncé les deux groupes vendredi. Le groupe d’Alexandre Bompard a remis le 28 septembre dernier au conseil de son rival un projet d’offre proposant initialement un rachat de Darty uniquement par un échange de titres, à hauteur d’une action Fnac pour 39 actions Darty, ce qui valorisait ce dernier 720 millions d’euros.

Une action Fnac pour 37 actions Darty

Depuis, les relations semblaient tendues entre Alan Parker, le président non exécutif de Darty et Alexandre Bompard, PDG de la Fnac. Désormais, il prévoit d’offrir une action Fnac pour 37 actions Darty en mettant également sur la table la possibilité d’ «une alternative en numéraire à hauteur d’un montant maximum de 95 millions d’euros», selon un communiqué des deux groupes.

Les actionnaires de Darty pourront «choisir de recevoir un montant en numéraire en lieu et place de tout ou partie des nouvelles actions Fnac», ont indiqué les groupes en précisant que des détails complémentaires seront fournis quand la proposition de Fnac sera devenue une offre ferme. Le conseil d’administration de Darty avait demandé le 26 octobre dernier à bénéficier d’un délai supplémentaire de deux semaines, jusqu’au 11 novembre, espérant voir l’offre initiale de la Fnac «améliorée» par un paiement en espèces et obtenir des précisions quant au projet final de son concurrent.

La Fnac avait cité la «très grande notoriété des deux marques, leurs sites internet «performants» et le caractère «complémentaire» de leurs réseaux de magasins parmi les atouts d’une fusion. Le géant français de la distribution de produits culturels et d’électronique grand public compte 184 magasins, dont 111 en France, et 14.500 collaborateurs. Darty possède lui 222 magasins en France, et emploie environ 12.600 personnes dans l’Hexagone et à l’étranger.

Publicités