Publié dans Crise, Economie

Une taxe sur les retraits aux distributeurs : un pas de plus pour détourner les gens du cash ?

https://i1.wp.com/files.newsnetz.ch/bildlegende/125348/1549074_pic_970x641.jpg

Les trois grandes banques espagnoles innovent : il vous sera facturé 2€ pour tout retrait dans leurs distributeurs si vous n’êtes pas client.

Il s’agit de frais supplémentaires sachant que vous acquittez déjà une commission dès lors que vous retirez de l’argent dans un distributeur qui n’appartient pas à votre réseau bancaire.

Quel est le but poursuivi par Caixabank, BBVA et Banco Santander ? Rendre le système bancaire le plus étanche possible, inciter les gens à ouvrir des comptes chez elles (qui ont le plus grand réseau) et que l’argent y reste.

L’association espagnole Adicae a déposé plainte auprès de la Banque d’Espagne et de la Comisión Nacional de los Mercados y la Competencia (autorité de la concurrence)  pour abus et entente illicite.

«Malgré l’énorme soutien octroyé aux banques pendant le sauvetage, celles-ci continuent de vouloir mettre la main dans le porte-monnaie du consommateur» s’est indigné l’Adicae.

Effectivement les banques trop grosses pour faire faillite en 2008 et 2011 le sont toujours et tous les moyens sont bons pour retenir les dépôts. Cette mesure est susceptible de diminuer le recours au cash même pour de modestes achats qui jusqu’alors n’étaient pas grevés de commissions.

Taxer les retraits, taxer les dépôts,… même objectif : qu’aucune transaction n’échappe au système financier et au regard de l’État.

Source

Publicités