Publié dans Faits divers

Un joueur d’échecs trichait grâce au morse

Le tricheur aurait utilisé une caméra miniature pour transmettre le jeu à un complice équipé d’un programme d’échecs, qui lui renvoyait les coups à jouer codés en morse.

Un joueur d’échecs italien a été exclu samedi d’un tournoi international en Italie après avoir triché au moyen d’une mini caméra et du code Morse.

Arcangelo Ricciardi, âgé de 37 ans et classé au 51.366e rang mondial, a été suspecté par les officiels du 57e festival international d’échecs d’Imperia quand il a commencé à battre des joueurs nettement supérieurs à son niveau. Les heures passées assis sans jamais se lever, ses clignements d’yeux peu naturels et un pouce gardé sous l’aisselle ont également attiré les soupçons.

Interpellé par un arbitre, M. Ricciardi a accepté de vider ses poches mais a refusé de déboutonner sa chemise. Les officiels l’ont alors soumis au détecteur de métaux, qui a réagi à un pendantif. Celui-ci contenait une caméra miniature connectée à un petit boîtier de 4 centimètres sous son aisselle.

Le tricheur, qui a tenté de faire croire à des porte-bonheur malgré l’enchevêtrement de câbles, aurait utilisé la caméra suspendue à son cou pour transmettre le jeu en temps réel à un complice équipé d’un programme d’échecs, qui lui renvoyait les coups à jouer codés en morse.

Vu le montant assez peu élevé du premier prix du tournoi, il se pourrait que Ricciardi testait en réalité le système pour un autre joueur et d’autres circonstances.

Cet incident fait suite à un autre cas de tricherie détecté en avril à Dubaï, où Gaioz Nigalidze avait été pris en train d’utiliser son smartphone aux toilettes pour mieux étudier ses coups. Les officiels avaient découvert le téléphone emballé dans du papier toilette et caché dans la poubelle du WC.

Publicités