Publié dans Santé

Trafic d’organes palestiniens ,la Suède à Israël: nous ne nous excuserons pas

https://i0.wp.com/www.francetvinfo.fr/image/74w5cx4s9-03a0/1000/562/3007898.jpg

Le chef du gouvernement suédois a refusé, dimanche soir, de présenter des excuses au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui avait exigé une condamnation de l’article du tabloïde suédois Aftonbladet, sur le trafic d’organes prélevés sur des Palestiniens tués.

Selon la deuxième chaine israélienne, le chef du gouvernement suédois, a dit en réponse à Netanyahu: « nous n’avons rien à dire, et nous ne nous excuserons pas ».

Entre-temps, plusieurs ministres israéliens ont exprimé leur indignation quant à l’article, lors de la réunion hebdomadaire du cabinet.

Le ministre de l’intérieur Eli Yishai a dévoilé qu’il allait retirer le permis de travail à deux reporters, un journaliste et un cameraman, travaillant pour Aftonbladet

Pour sa part, le ministre des Finances Youval Steinitz a même prévenu que ceux qui refusaient de condamner l’article « pourraient ne pas être accueillis en Israël ».

Steinitz faisait notamment allusion à la visite prévu début septembre du ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt, qui a refusé de condamner l’article.

Dans un entretien publié par Aftonbladet, Carl Bildt, estime que le royaume scandinave doit être « plus vigilant pour expliquer à l’extérieur la façon dont notre liberté d’expression et de la presse fonctionne ».

« C’est Aftonbladet qui est responsable du contenu qu’il publie, pas le gouvernement », a-t-il répondu à la question de savoir s’il estimait que le directeur de la publication du tabloïde devait présenter des excuses.

Par ailleurs, des sources israéliennes ont critiqué le ministre israélien des Affaires Etrangères, Avigdor Lieberman, qui s’est déchainé contre le gouvernement suédois via les médias au lieu de suivre les voies diplomatiques pour régler cette affaire.

Source

Publicités