Publié dans Culture

Comment planter, replanter ou diviser du muguet pour le 1er mai

C‘est bien connu : le muguet porte chance. En suivant ces conseils vous aurez le plaisir de voir chaque année refleurir le muguet que l’on vous a offert.
https://i0.wp.com/media.gerbeaud.net/2009/muguet.jpg

Le muguet ne demande aucun entretien, il pousse seul à l’ombre du jardin, sans avoir besoin d’être arrosé ou taillé. Mais encore faut-il savoir le planter. En semis, il faudra compter sept à huit ans pour obtenir une première floraison. Alors si vous ne souhaitez pas patienter si longtemps, deux solutions s’offrent à vous : planter des griffes en automne, ou replanter le muguet en pot que l’on vous a offert pour le 1er mai. Petits conseils pour avoir la main verte et du bonheur toute l’année.

Planter des griffes de muguet à l’automne

Le muguet s’achète dans toutes les bonnes jardineries, sous forme de griffes, c’est à dire de rhizomes charnus avec de nombreuses racines plus fines. Vous en trouverez au rayon des bulbes de printemps, dans des sachets remplis de tourbe, pour empêcher leur dessèchement et les préserver de la lumière.

La griffe de muguet se plante à l’automne, de préférence en octobre, hors période de gelées, pour pouvoir pointer le bout de ses clochettes dès mi-avril et être en pleine floraison le 1er mai.

Replanter le muguet en pot que l’on vous a offert pour le 1er mai

Si vous avez envie de voir refleurir ce joli brin de muguet qui sent si bon, que votre cher et tendre vient de vous offrir, quelques réflexes simples lorsqu’il est encore en pot seront suffisants pour garantir sa repousse quand il sera en pleine terre :

  • Penser à arroser votre pot tous les jours, mais très peu. Il ne doit pas rester d’eau dans la coupelle, mais la terre doit toujours être légèrement humide, de façon à faciliter sa reprise au jardin.
  • Attendre la fin totale de la floraison avant de replanter votre muguet en extérieur, tout en ayant pris soin de couper les brins et feuilles fanés.

Conseils pour une bonne pousse du muguet

Que vous plantiez votre muguet à l’automne, sous forme de griffes, ou en mai, déjà fleuri, les conseils de plantation restent les même.

  • Le muguet aime l’ombre des sous-bois. Dans un jardin, il prospèrera dans un coin ombragé, sous un massif d’arbustes, ou au pied d’un mur orienté au nord. Le plein soleil ne lui conviendra pas. Il lui faut de la fraîcheur, et un sol toujours un peu humide en été et riche en humus.
  • Le muguet est capricieux. Si cela fait plusieurs années qu’il refuse de fleurir et ne fait que quelques feuilles, c’est que l’endroit ne lui convient pas. Il ne faut alors pas hésiter à le déterrer pour le changer de place.
  • Quand vous plantez vos rhizomes ou votre muguet en pot pour la première fois, il ne faut pas hésiter à creuser un trou assez profond (de la hauteur du pot), au fond duquel vous aurez mis une bonne poignée de compost.
  • Après plantation, il faut bien tasser la terre avec les deux mains et arroser abondamment.
  • Si vous replantez plusieurs pots, veillez à les espacer d’une dizaine de centimètres, car c’est une fleur très prolifique, qui se démultipliera très vite.
  • Durant le premier été de votre muguet, un arrosage une fois par semaine garantira une meilleure repousse. Mais les années suivantes, tout arrosage est inutile. Le muguet ne nécessite aucun entretien une fois qu’il a pris possession de votre jardin !

Conseils pour diviser votre muguet

Le rhizome du muguet est horizontal, ramifié et rampant. Il permet une propagation rapide de la fleur si les conditions de culture lui conviennent. Comme ses soeurs dotées de rhizomes et non de racines (iris, dahlias, cannas, et pivoines), il peut être divisé et replanté ailleurs. La meilleure saison pour cela restant l’automne.

Cette division, tous les quatre ou cinq ans, permet de lui redonner de la vigueur, et d’assurer une fleuraison plus abondante. Elle sera d’autant plus réussie que les rhizomes prélevés seront épais, et situés en bordure de votre massif de muguet.

Source

Publicités