Publié dans Techno

Après SFR c’est au tour d’Orange de chier sur la neutralité du net

Après SFR c’est au tour d’Orange de chier sur la neutralité du net

Même technique que pour SFR y’a 2 semaines… Sauf que là, ce n’est pas une erreur dans les CGV puisque nos amis d’Orange, ont même fait une jolie page vantant les mérites de cet Internet à 2 vitesses.

Cette option s’appelle le « Debit Confort » et est proposée comme option payante pour les pros. En gros, si vous êtes un simple clampin abonné chez Orange, et qu’autour de vous, il y a un autre client « PRO » abonné à cette option, vos paquets passeront après les siens.

debitconfort1

Or, le concept même de neutralité implique que les paquets IP ne peuvent être ni modifiés ni détournés ou ralentis. C’est purement du racisme numérique maquillé comme une option trop-de-la-balle pour faire passer la pilule et pour qu’Orange encaisse encore plus de pognon.

Mais ne vous y trompez pas, il s’agit une fois encore d’une grave atteinte à la neutralité du net. Ça commence comme ça, tout gentiment, puis les mecs vous diront que si vous voulez accéder à Wikipedia ou à Facebook, faut payer en plus. Si on laisse passer ça, le reste arrivera très vite, vous verrez. Et le reste c’est que seuls les riches auront accès à tout Internet, donc à toute l’information. Et les pauvres auront accès uniquement ce à quoi on leur laissera accès.

C’est très vicieux, car comme ça, ça n’a l’air de rien, mais ce genre de pratique peut dégénérer et avoir de fortes répercussions par la suite.

Si vous êtes abonné Orange, je vous invite à vous plaindre auprès du service client de votre opérateur en appelant le 3970 à partir de votre mobile, par email ou via leur Twitter, histoire de leur expliquer que si vous payez un abonnement aussi cher, ce n’est pas pour être la dernière roue du carrosse.

Comme pour SFR, accepterez-vous d’être un client de seconde zone ? En tout cas, SFR à reconnu que c’était une boulette… Espérons que ce soit la même chose pour nos amis d’Orange.

Source

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :