Publié dans Science

Des bio-hackers s’injectent du Ce6 dans l’oeil afin de voir dans le noir total

L’expérience tient à la fois du coup de génie et de la folie pure : des bio-hackers californiens se sont injectés dans la rétine du Chlore e6 (ou Ce6), semblable au composé chimique retrouvé dans l’oeil de certains poissons des très grandes profondeurs. Ce groupe de « chercheurs » un peu déjantés, baptisé Science for the Masses (La Science pour tous) a voulu vérifier que le simple fait de placer ce composé chimique dans l’oeil permettrait d’obtenir les mêmes possibilités de vision nocturne que chez les poissons des grands fonds.

Biohacker 1

En ajoutant de l’insuline et du dimethlysulfoxide au Chlore Ce6, les savants fous de Science for the Masses ont donc concocté une potion magique de vision de nuit, potion inoculée (il faut avoir le coeur bien accroché) à hauteur de 50 micro-litres dans l’oeil de Jeffrey Tibbetts, devenu pour l’occasion un véritable cobaye humain. Et miracle, si l’on en croit Tibbetts lui-même, le procédé fonctionne..pendant un laps de temps assez court et seulement au bout d’une heure de patience, le temps que le composé imprègne la rétine (et donne un effet « oeil noir » assez impressionnant, rappelant les extra-terrestres de la série X-Files).

Biohacker 2

ça fait un peu peur tout de même…

Jeffrey Tibbetts confirmera qu’au début de l’expérience, il pouvait voir dans le noir total des formes à environ une dizaine de mètres devant lui. Après avoir affiné le dosage, la perception s’est même étendue jusqu’à 50 mètres de distance, en plein air, avec un niveau de précision suffisant pour permettre l’identification d’une personne.

th_prometheus_engineer_awakens_13

Prometheus : quand la réalité rejoint la S.F…une fois de plus

S’il faudra sans doute évaluer dans le temps les risques réels pour l’homme de ce type d’ »amélioration », il n’en reste pas moins que ce procédé pourrait largement intéresser certains professions (policier, militaire). Il est aussi étrange de constater, une nouvelle fois, qu’une avancée scientifique rejoint les « visions » de la S.F : les « petits gris » ou autres aliens dotés de vision nocturne sont toujours représentés avec la pupille totalement noire (voir le surhomme du Prometheus de Ridley Scott).

Publicités