Publié dans Santé

Les fausses excuses pour ne pas arrêter de fumer

Les excuses sont faites pour s’en servir, en même temps…

Vous fumez, vous savez que c’est mauvais pour la santé mais vous n’avez aucune envie d’arrêter. Vous avez donc un tas de fausses excuses en tête, que vous débitez à qui vous ennuie sur le sujet. Et entre autres:

– Mon partenaire fume, comment veux-tu que j’arrête si lui n’arrête pas? (Arrêtez ensemble, peut-être?)

– J’ai une présentation super importante au travail la semaine prochaine. Ce n’est vraiment pas le moment… (C’est comme pour faire des enfants, il n’y a jamais de bons moments.)

– Si j’arrête, je vais devenir irritable et me disputer avec tout le monde. (Ils comprendront, c’est promis.)

– Je suis célibataire. La cigarette, ça aide à nouer des contacts. (Bien au chaud à l’intérieur aussi, accoudé au bar, aussi, on peut rencontrer des gens.)

– Le mal est fait. (Si vous arrêtez maintenant, vous pourrez peut-être inverser la tendance.)

– Je me sens en-dessous de tout. J’arrêterai quand j’irai mieux. (Vous irez sûrement mieux en arrêtant maintenant.)

– J’attends le printemps/mon anniversaire/la Noël. Comme ça j’aurai un top départ. (Que vous ne cesserez de repousser…)

– Oh, ça va, on peut quand même s’amuser! (Parce que sans clope, on ne peut pas? Vos amis non-fumeurs ne sont-ils donc qu’une sale bande de rabat-joies?)

Publicités