Publié dans Société

DSK encore sauvé par un miracle… ou un réseau ?

dsk-carlton

Extraordinaire retournement de situation !!! Les parties civiles renoncent à leurs plaintes comme par magie. C’est simple : de mémoire, je n’ai jamais entendu parler d’un tel retrait des parties civiles à la veille des réquisitions ! Comme si ce satyre presque septuagénaire, dégueulasse, en forme de gorille pouvait se taper des petites merveilles de 20 ans sans recourir au portefeuille et à l’achat de services sexuels ?! De qui se moque-t-on !? À qui veulent-ils faire croire ça ! Le patron des flics du Nord, J.-C. Lagarde ne savait pas non plus ? Ceci est une insulte à l’intelligence et un mépris au peuple ! Les médias s’emploient même à nous habituer à cette relaxe annoncée comme s’ils savaient ce que le procureur avait en tête ! Du jamais vu. DSK n’a pas un cheveu noir sur le caillou, cheveux de plus en plus rares d’ailleurs, son âge avancé et sa disgracieuse anatomie sont un frein certain à sa sexualité exubérante et pathologique. Ce qui explique qu’il se doit nécessairement d’avoir recours à la prostitution pour assouvir ses bas instincts ! Ses mains doivent être couvertes de fleurs de cimetière qui devraient plutôt lui rappeler que la vie sur terre est courte et qu’il serait plus intelligent et plus profitable pour lui d’utiliser ses dernières années autrement que dans des orgies décadentes. Ce sabbataïste dégénéré, issu d’un inceste, va encore s’en tirer et il  risque fort de revenir en sauveur de la France en 2017… la chutzpah n’a pas de limite.

À la veille des réquisitions du parquet, plusieurs parties civiles ont décidé d’abandonner leurs poursuites engagées à l’encontre de l’ancien directeur du FMI.

Deux avocats des parties civiles ont indiqué, lundi 16 février, qu’ils abandonnaient les poursuites engagées à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn dans le procès pour proxénétisme dit « affaire du Carlton », à la veille des réquisitions du parquet.

« Équipes d’action contre le proxénétisme retire sa constitution de partie civile à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn », a déclaré lors de l’audience Me David Lepidi, avocat de l’association. L’infraction n’est pas suffisamment caractérisée, selon lui.

« Pour M. Strauss-Kahn, l’omerta a parfaitement fonctionné », a-t-il noté avec ironie, alors que DSK en costume noir, chemise sombre, restait impassible.

Son confrère Gilles Maton, qui défend quatre prostituées, a également annoncé qu’il abandonnait ses poursuites contre l’ancien patron du FMI.

« Le Nid n’est pas dupe »

Emmanuel Daoud, l’avocat de l’association « Le Nid » qui vient en aide aux prostituées, a en revanche maintenu sa position.

« Peut-être que le tribunal rendra un jugement de relaxe mais le mouvement Le Nid n’est pas dupe », a-t-il dit à Reuters. « Dès lors que nous sommes convaincus qu’il savait qu’il y avait des femmes prostituées parmi les ‘copines libertines’, la cohérence nous conduit à maintenir notre constitution de partie civile. »

Le Nid réclame 40 000 euros de préjudice moral à l’ensemble des prévenus du procès en correctionnelle de Lille.

« DSK » encourt jusqu’à 10 ans de prison et 1,5 million d’euros d’amende pour proxénétisme aggravé. Le ministère public avait requis un non-lieu à son endroit.

Quatorze personnes sont poursuivies dans ce dossier qui a démarré autour de suspicions de proxénétisme dans plusieurs établissements lillois, dont l’hôtel Carlton.

Source

Publicités