Publié dans Economie

Après HSBC, nouvelle saisie citoyenne dans une agence de BNP à Bruxelles

Une vingtaine de militants du groupe altermondialiste basque Bizi ! ont opéré une « saisie citoyenne » le 12 février à l’agence HSBC de Bayonne, en s’emparant notamment de huit chaises (lire ici). Suite à cette action militante, Txetx Etcheverry, responsable de l’association, a été convoqué au commissariat dans le cadre d’une enquête pour « vol aggravé commis par des membres se revendiquant de l’association Bizi ! ». « Le mouvement Bizi est disposé à rendre ces 8 sièges, mais seulement après que la banque HSBC ait elle-même rendu les 2,5 milliards d’euros que son système a permis de dérober aux recettes publiques françaises [1] », a déclaré celui-ci, avant d’entrer dans le commissariat le 17 février. Il a également annoncé que ces sièges seraient mis à la disposition d’associations et d’ONG luttant contre l’évasion fiscale.

La police a informé que « toute association qui accepterait de recevoir ces sièges se rendrait coupable de recel de vol aggravé ». Les associations Attac, Les Amis de la Terre, le syndicat Solidaires, ainsi que le philosophe Patrick Viveret, ont déclaré mercredi 18 février être en possession d’une de ces chaises.

A Bruxelles, une trentaine d’activistes ont également procédé à une saisie de mobilier et de plantes dans une agence de BNP Paribas Fortis, expliquant qu’il s’agissait là d’une « première saisie pour commencer à récupérer les milliards d’euros que la banque place dans les paradis fiscaux ». Ils ont déposé les objets sur le trottoir, avec un écriteau : « Ceci n’est pas un siège, mais un début de réappropriation ».

Source

Publicités