Publié dans Non classé

Embrouille au 36 ème étage (juste sous le soleil): Arthur porte plainte contre le journaliste Patrick Cohen

Arthur, le 14 novembre 2006

JusticeArthur a décidé de porter plainte pour diffamation contre Patrick Cohen. Dans l’une de ses chroniques ce lundi, l’éditorialiste de France Inter s’en était pris à l’animateur de TF1, en dénonçant le montage financier qu’il aurait réalisé.

Via son compte Twitter, l’animateur de TF1 Arthur a annoncé vouloir porter plainte pour diffamation contre Patrick Cohen, le journaliste de France Inter suite à sa chronique de ce lundi matin. Un communiqué de son avocat, Maître Olivier Pardo, accuse l’éditorialiste d’user d’amalgames et de propos diffamatoires.

Ce lundi matin sur France Inter, l’éditorialiste a tout simplement décidé de dénoncer « l’évasion fiscale » d’Arthur. Dans son édito peu avant 8H00, et après avoir reçu les journalistes du Monde, le présentateur de la matinale a décrit ce qu’il considère comme une fraude fiscale de la part d’Arthur, mais aussi de sa société de production Coyotte.

Une plus-value de 8 millions d’euros ?

Pour rappel, le journaliste avait tenu ces propos :

« Et Coyote a prospéré : 105 millions d’euros de chiffres d’affaires pour 200 salariés, 30% de marge. »

« Tiens mais qui étaient ces financiers ? Petite recherche. Le tuyau est sur le site de BFM Business. »

« Et voilà : ceux qui possédaient plus de la moitié de Coyote, c’étaient la famille Benetton et Arthur, notre ami belge, enfin résident belge… l’animateur de TF1 qui avait investi il y a cinq ans quatre millions d’euros et qui va en récolter 12.
12 millions. Sans rien faire
. »

« Bon. Et ces 8 millions d’euros de plus-value, ça fait combien dans les caisses de l’Etat ? Ça fait zéro, puisque Arthur a logé sa holding au Luxembourg. Et ça fait zéro payé par Arthur, puisque les plus-values de ce genre n’y sont pas imposées du tout. »

Une accusation d’un gain de huit millions d’euros, sans même avoir payé d’impôts.

Dans le contexte de la nouvelle affaire de fraude fiscale à grande échelle, SwissLeaks, la chais devant les tribunaux.

Publicités