Publié dans Non classé

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish ?

https://i0.wp.com/auto.img.v4.skyrock.net/2179/11452179/pics/314317236_small.jpg

En janvier 2011, notre billet McDonald’s : du bacon dans ton filet-o-fish ? nous a valu quelques vertes remontrances de la part de quelques lecteurs qui nous accusaient de verser dans l’excès. Nous pointions à l’époque toutes les contaminations – désolé, c’est le terme technique consacré, pas très joli concédons-le –, pas seulement possibles, mais effectives. Voici ce que nous écrivions.

Choisir un menu au poisson, manger un fish au McDo ou chez Quick, n’est pas une solution, puisque, si le poisson en lui-même est a priori halal, toutes les manipulations pendant la préparation du filet-o-fish par exemple peuvent amener à des mélanges qui rendent au final le sandwich impropre à la consommation pour un musulman.

Notre propos a été rapidement confirmé par d’anciens employés de McDonald’s. Rien d’étonnant puisque cela tombe sous le sens. Il sera en revanche bien plus difficile de réfuter les éléments qui suivent et qui sont, en l’espèce, irréfragables : certains des pains hamburgers vendus dans les restaurants McDonald’s peuvent contenir du porc comme le révèle la mention « Fabriqué dans un atelier utilisant sésame, porc ». D’où le « peuvent contenir », qui révèle non pas une incertitude quant à la réalité des faits, mais bien une précision : le porc entrant dans la composition de certains pains McDonald’s sans qu’il n’y ait ni garantie ni procédure pour que cela soit évité, le fabricant est dans l’obligation d’indiquer la mention précitée. En d’autres termes, quand East Balt, le fournisseur en question, fabrique ses pains, il arrive que du porc s’introduise dans la chaîne de production. Dès lors que l’étiquette de l’emballage des pains le précise, l’industriel n’est pas en infraction.

Dans les faits, lorsque cette mention figure sur l’étiquette, la probabilité de trouver un des ingrédients mentionnés est possible. D’où les précautions, parfois vitales, que peuvent prendre les personnes allergiques au gluten, aux arachides, à l’aspirine, etc. et à toute matière allergène dont la consommation peut avoir des conséquences graves, parfois mortelles. Dans le cas de l’allergie, personne ne contestera qu’il faille dans ces conditions s’abstenir de manger un produit, car l’on sait au fond que l’ingrédient dangereux est très présent. Dans le cas du porc, on trouvera toujours des objections, de prétextes, des arguments fallacieux.

Venons-en aux éléments concrets et d’abord à l’emballage des pains vendus chez McDonald’s.

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish

Si l’on zoome :

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish

Plus lisible encore :

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish

En octobre dernier, nous avons essayé d’en savoir plus en joignant par téléphone l’usine East Balt située à Fleury-Mérogis, dans l’Essonne. Nous avions dans un premier temps posé la question de la nature du monoglycéride d’acide gras, le fameux E472 présent dans le pain [mise à jour mardi 24 janvier 12h45 : dans un droit de réponse, la société East Balt précise que le E472 présent dans le pain est d’origine végétale], comme on peut le voir sur l’image précédente, préférant laisser la question de la présence probable de porc après avoir eu réponse à cette question. On nous a promis de nous rappeler. Depuis, silence radio.

Qu’à cela ne tienne. Il a suffi de consulter le site Web de l’entreprise East Balt pour avoir confirmation de la présence de porc dans les chaînes de fabrication. Dans la section « produits » du site http://www.eastbalt.eu, voici ce que l’on trouve :

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish
Capture d’écran de Eastbalt.eu

En zoomant, on peut lire que le porc, sous forme de lardons, fait bien partie des ingrédients manipulés dans l’usine.

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish

S’agissant de l’étiquette précédente, elle concerne les pains dits « royaux » chez McDonald’s, soit ceux des sandwichs Royal cheese, Royal bacon. Jusque-là rien de problématique quand on ne consomme pas de viande clairement non halal. Ce qui est en revanche problématique, c’est que cela concerne aussi le Royal-o-fish, hamburger au poisson.

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish
Royal-o-Fish – Jordan Bracco

Mais encore les pains « Reg » (pour Regular), dont le célébrissime Filet-o-fish, surconsommé par les musulmans friands des hamburgers McDonald’s.

McDo : du porc dans les pains du Filet-o-fish
Filet o Fish – Roslyn

La leçon que nous devons tous tirer, c’est qu’il faut toujours prendre soin de vérifier ce que l’on mange. Le cas McDonald’s va sûrement faire du bruit, car la marque est emblématique et le Filet o fish, très prisé par les musulmans. Mais, c’est toute notre alimentation et nos habitudes de consommation qu’il faut repenser. S’il ne s’agit pas de se transformer en Sherlock Holmes ni de tomber dans une psychose dès lors qu’il s’agit d’avaler quelque chose, il faut bien garder en tête que ne pas vérifier, c’est presque toujours risquer de manger un produit dont on ignore la présence. Les plus préoccupés d’entre nous par ce qui se trouve dans leur assiette doivent impérativement lire l’ouvrage de William Reymond, Toxic Food. Vous ne regarderez plus jamais les produits alimentaires industriels comme avant…

Source

Publicités