Publié dans Economie

La Croatie efface les dettes de ses citoyens les plus démunis

https://i1.wp.com/www.ucpa-vacances.com/download/fstore/visuels-produits/aventure/monde/grand/croatie-les-iles-de-dubrovnik-PAADBVM13-00014196.jpg
Les îles de Dubrovnik
Voilà l’essentiel de ce que nous apprend cet article de La Tribune qui revient sur ce sujet :

« Cette mesure consiste notamment à effacer les dettes des personnes en difficulté, à hauteur de 4 500 euros, par des entreprises publiques, des opérateurs de téléphonie et des banques.

La Croatie, tout dernier membre de l’Union européenne, a démarré lundi un programme d’effacement des dettes de plusieurs dizaines de milliers d’habitants les plus démunis ayant des difficultés à les rembourser à cause d’une récession économique longue de plus de six ans. Le gouvernement a indiqué que le montant total des dettes qui seront supprimées est d’environ 46 millions d’euros, soit 0,1 % du PIB.

Au total, quelque 60 000 personnes pourront bénéficier de cette mesure unique adoptée à la mi-janvier par le gouvernement de centre-gauche à la popularité décroissante, alors que les élections législatives sont prévues à la fin de l’année.

Cette mesure concerne également les personnes ou les familles les plus démunies, qui touchent déjà des allocations sociales. Elle s’appliquera à ceux dont les revenus mensuels ne dépassent pas 325 euros, ainsi qu’aux familles dont les revenus cumulés ne dépassent pas 160 euros pour chacun de leurs membres. »

Que se passe-t-il si on annule les dettes ?

La dette de Dupond c’est une créance de Durand… voilà ce qu’il faut retenir comme grand principe général. En clair, mon emprunt provient de votre argent. Par extension, on peut dire que c’est l’épargne des uns qui finance les dettes et les dépenses des autres. Annulez les dettes des uns et en réalité vous annulez l’épargne des autres.

C’est particulièrement flagrant pour ceux qui détiennent des obligations d’État. Un titre obligataire c’est une reconnaissance de dette certes mais tous vos sous placés dessus n’existent plus et si l’État ne rembourse pas son crédit, vous serez ruiné !

Ne pas payer ses dettes ou voir ses dettes annulées, dans tous les cas c’est faire défaut, faire faillite. Il ne s’agit pas de savoir si c’est bien ou mal. Économiquement parlant, si on annule des dettes, cela fera des pertes à d’autres, premier constat. Deuxième constat : en dehors de toute morale, ce qui est certain c’est qu’arrivé à un certain point, le remboursement des dettes n’est plus possible, il est illusoire et le droit français prend d’ailleurs en compte cet état des choses avec ce que l’on appelle la « commission de surendettement », ou la « faillite personnelle » dans le droit anglo-saxon.

Donc la bonne question à se poser en tant qu’épargnant est que se passera-t-il pour moi si les faillites y compris d’États se multiplient et comment me protéger de cela ? Car si la Grèce ne remboursera jamais sa dette, si beaucoup de Croates non plus, je peux vous assurer qu’ils sont loin, très loin d’être les seuls dans ce cas.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :