Publié dans Non classé

Pourquoi Israël a -t-il tué un général iranien? Reuters répond

https://i2.wp.com/graphics8.nytimes.com/images/2013/07/23/world/HEZBOLLAH/HEZBOLLAH-superJumbo.jpg
Selon Reuters, le raid d’hélicoptère d’Israël contre le Hezbollah, qui a coûté la vie à un haut commandant des Pasdaran, s’explique pour plusieurs raisons : basé sur les rapports des agences de renseignement israéliens, Reuters évoque deux raisons, pour l’attaque aux missiles des hélicoptères israéliens contre les commandants du Hezbollah et le général iranien : « La première consistait à faire stopper une attaque, palnifiée par l’Iran/Hezbollah contre Israël, une attaque préméditée et imminente. Une seconde raison relevait du pur hasard, Israël a attaqué, par hasard, une patrouille du Hezbollah, provoquant la mort de plusieurs membres du Hezbollah et du général iranien ». Reuters ajoute : « L’une de ces deux hypothèses pourrait être vraie, mais on ne sait pas laquelle. Israël tente de faire croire que le général iranien a été tué, par erreur, via une attaque aux dones. Il s’agit pour Tel-Aviv d’éviter toute escalade. Or, les Iraniens ne l’entendent pas de cette oreille. Le commandant en chef des Pasdaran a promis des foudres dévastatrices aux Israéliens, et ce, sans compter les propos de Nasrallah, qui ont fait de la Syrie et du Liban un » tout géopolitique uni » contre Israël. Ces propos n’existaient pas, avant la guerre contre la Syrie, mais ils existent depuis, et sont bien multiples ».  « Si le Hezbollah tire des roquettes contre Israël, il serait difficile, pour Tel-Aviv de trouver l’origine de ces attaques et d’y riposter ». « Les menaces israéliennes sont, d’ailleurs, très politiques. Chaque attaque israélienne a coincidé avec une échéance électorale. Il en était de même, en 1981, quand Israël a attaqué le réacteur Osirak. La même chose, en 1996, contre le Liban, ou, en 2009, contre Gaza, ou, encore, en 2012, contre Gaza. Israël attaque, quand son crédit est en jeu ».
Publicités