Publié dans Non classé

Crise du logement ? La Chine imprime un immeuble

Crise du logement ? La Chine imprime un immeuble
Une société chinoise spécialisée dans l’impression 3D annonce avoir construit un immeuble de cinq étages grâce à cette technique. C’est le plus haut bâtiment jamais imprimé au monde. Il aura fallu seulement six jours pour qu’il sorte de terre.

Spécialiste des solutions d’impression 3D dans le secteur du BTP, WinSun avait déjà fait parler d’elle au printemps 2014 en imprimant 10 maisons en l’espace de 24h. Bon, les photos ne donnent pas vraiment envie de s’y installer avec sa petite famille mais à l’époque, la presse internationale avait salué la performance technologique.

Bienvenue chez vous © WinSun

Ces derniers jours, la société basée à Shangaï a frappé encore plus fort en imprimant carrément un immeuble d’habitation de cinq étages dans la ville de Suzhou, dans l’est de la Chine. Bien sûr, tout l’immeuble n’est pas imprimé d’un coup, les différentes parties sont assemblées par des ouvriers et le tout cerclé de barres en acier pour assurer la cohésion de l’ensemble. L’impression aura duré une journée, l’assemblage cinq jours.

Fraichement imprimé / DR

Les blocs de l’immeuble sortent d’une imprimante géante de 6 m de haut, 10 de large et 40 m de long. Ils mesurent jusqu’à 6,6 mètres et sont composés d’un matériau hybride : ciment et déchets industriels (sable, fibres de verre…) WinSun assure que ses bâtiments ainsi recyclés sont respectueux de l’environnement et respectent les standards de la construction. En plus de cet immeuble, la société a également imprimé une villa témoin.

Capture d’écran WinSun

Cette villa au style néo-victorien du plus bel effet est annoncée à seulement 139.000 euros pour 1.100 mètres carrés, soit le prix d’un studio de 14 m2 à Paris. La PME chinoise promet des économies de matériaux de 30 à 60%.

WinSun vise l’international, particulièrement les pays en voie de développement et les zones sinistrées par des catastrophes naturelles. Reste à savoir si ces maisons Légo résisteront à l’épreuve du temps.

Source


Publicités