Publié dans Non classé

Avec le peuple grec, vers le renversement en Europe

Les prochaines élections grecques peuvent signifier un point de bouleversement dans le scenario européen. La Grèce a été transformé dans un laboratoire politique et économique des élites européennes, qui ont semé de misère et rassasiement tous les coins du sud de l’Europe.

Avec le peuple grec, vers le renversement en Europe

Les recettes économiques basé sur les coupes et l’austérité, qui consiste à payer la dette au prix des droits des citoyens et citoyennes, ont laissé seulement une trace de chômage, pauvreté infantile, désespoir et barbarie. En addition, la menace du retour du fascisme incarné par Aube Dorée, qui ensemble ont emmené des disgrâces et problèmes qui était en apparence dépassé en Europe.

Avec le peuple grec, vers le renversement en Europe

Mais le peuple grec ne c’est pas résigné à être le cobaye de la Troika. Manifestations, grèves, coopératives de travailleurs et solidarité, ont été les réponses à la dictature du capital financier et du marché.

Maintenant une opportunité unique existe pour balancer les responsables politiques du pillage.

Justement quand l’annonce des élections a eu lieu, le Fond Monétaire International a suspendu l’aide (aide qui a été uniquement livré au prix des droits du peuple) jusqu’à savoir qui va être en tête du prochain gouvernement grec.

Ceci montre que ceux qui ont profité de la crise aux dépens de la majorité de la population se méfient de la démocratie, et leur respect aux urnes est conditionnée a l’élection de ceux qui défendent ses privilèges. Personne ne vote les marchés, mais eux décident tous les jours sur nos vies et notre futur.

Mais c’est claire qu’il y a des alternatives a leur politiques. La situation du peuple grec n’est pas le produit de lois immuables mais par contre des décisions et intérêts très concrets.

La montée de SYRIZA est la preuve qu’une vaste majorité sociale a dit ’ça suffit !’ à la corruption et au pillage qui a eu lieu pendant les dernières années. Une force politique qui a était en contact avec les luttes dans les rues et qui se montre prêt à emmener le bouleversement politique aux institutions.

Une transformation qui sera seulement possible si le peuple grec maintient les mobilisations dans les rues, et s’organise dans tous les espaces de la société en même temps qu’il compte avec la solidarité internationale de la citoyenneté européen.

Nous sommes convaincus que le peuple grec va virer les bandits à travers les urnes. Dans ce cas, les difficultés et chantages seront énormes et notre obligation comme citoyens européens est – et sera – de se solidariser avec la démocratie et la volonté de renversement du peuple grec. Leur victoire sera la nôtre, mais leur défaite aussi.

Par conséquent nous, les signataires de ce manifeste, faisons un appel a toute la citoyenneté à se solidariser avec le peuple grec et à ne pas permettre que la démocratie soit vaincu par les marchés  ; impulsant ainsi des actions qui ne laisse pas les Grecs et Grecques seuls dans leur chemin vers la conquête de leur souveraineté et leur droits.

Publicités